Stéphane Sautour

Artiste plasticien, il est depuis 2012 membre du collectif de recherche
« Call it anything » dont la démarche est d’affirmer la recherche à l’endroit de la triple catastrophe que désigne le nom de « Fukushima » et de définir ce qu’elle peut être et ce qu’elle doit faire, au regard des formes nouvelles ou anciennes des savoirs en général, de la technique, des sciences, des arts, de la politique, du droit, de l’écologie, de la culture, etc.