énsa-v
Ladhraus

 

> Présentation

> Membres

 

énsa-v
 
L'actualité en bref

recherche
hors les murs - Bibliothèque Kandisky, Centre Pompidou, Paris
| Séance 5, 13 juin 2016
Séminaire / Les territoires de l’industrie : un séminaire en travail [2]

L'actualité en bref

Le laboratoire LéaV

énsa-v

Présentation historique

L’école nationale supérieure d’architecture de Versailles se caractérise par un ancrage fort et ancien dans la recherche architecturale, urbaine et paysagère, qui remonte à 1973 avec la création du LADRHAUS [Laboratoire de recherche histoire architecturale et urbaine – sociétés], celle du GRAI [Groupe de recherche sur l’architecture et les infrastructures] en 1993, et l’arrivée de l’équipe Cultures constructives en 2007. 

Le LéaV [Laboratoire de recherche de l’école nationale supérieure d’architecture de Versailles] a été constitué en juin 2009 par le regroupement volontaire de l’ensemble des enseignants impliqués dans la recherche et des chercheurs de l’ENSA-V dans une unité de recherche unique, pluridisciplinaire, et conçue dans un esprit d’ouverture et de rassemblement. Tous les champs disciplinaires efficients dans les écoles d’architecture y sont représentés.

 

Le LéaV est au cœur du dispositif de formations de l'ENSA-V.

Le LéaV est membre de l'école doctorale SHS (Université de Paris-Saclay). Il accueille des doctorants en Architecture et en Histoire de l'architecture. D'autre part, deux masters spécialisés, pilotés ou co-pilotés par le LéaV, sont montés en association avec l'Université (voir pages Etudes / Masters spécialisés).

Il a été évalué par l'AERES en 2014, vague E.

 

Organisation du LéaV

La politique scientifique est définie par un conseil, composé de tous les responsables des différents axes du laboratoire, ainsi que d’enseignants chercheurs et de doctorants élus.

 

Directrice :

Catherine Bruant

 

Conseil de laboratoire :

Paolo Amaldi, Catherine Bruant, Georges Farhat, Philippe Potié, Nathalie Simonnot  ;
Christel Palant-Frapier, Nadia Hoyet (élues par le collège des enseignants chercheurs) ;
Tiffanie Le Dantec, Lucile Pierron (élues par le collège des doctorants) ;
Gilles-Antoine Langlois (élu par le collège des membres associés) ;
Frank Rambert (professeur TPCAU, nommé apr le Conseil).

 

 

Activités de recherche

Les membres fondateurs du LéaV sont pour la plupart issus des trois anciens laboratoires de l’école de Versailles qui ont développé des compétences reconnues dans l’étude des villes, de leurs architectures, des territoires et des paysages, considérés à travers l’histoire de leur formation et de leurs transformations, dans les domaines de l’urbanisme et de la construction, dans leur rapport à la culture, aux comportements collectifs des sociétés et aux modes de production. 


Face au défi de devoir penser la(es) crise(s) et les mutations contemporaines de notre environnement, à celui de mieux comprendre le passé et mieux se projeter dans le futur, les chercheurs de l’ENSA-V ont fait le choix de renouveler ensemble leurs perspectives générales, leur permettant d’intégrer, au-delà de leur diversité, les différentes visions qu’elles sont susceptibles d’énoncer. Pour accompagner et développer ses activités de recherche, le LéaV a placé au centre de sa stratégie une politique partenariale renforcée, notamment au sein des communautés scientifiques des territoires du Grand Ouest parisien. Il entretient également des collaborations pérennes avec de nombreuses communautés scientifiques, nationales et internationales, ainsi que des liens accrus avec le monde socio-économique et culturel.

 

Le LéaV est un acteur (fondateur) du laboratoire d’excellence Patrima (« Patrimoines matériels : savoirs, conservation, transmission »). Sélectionné dans le cadre des Investissements d’avenir du gouvernement, ce LabEx a été distingué parmi 12 projets français classés A+ dans le domaine des sciences humaines et sociales par le jury international et le Commissariat général à l’investissement, le 25 mars 2011. 

 

Le LéaV est engagé dans des programmes et contrats de recherche collectifs (programme interministériel « Ignis mutat res », ANR « Villes et bâtiments durables », Analyse des mécanismes de collaboration et d’innovation dans la création de la ville contemporaine avec l’Université de Montréal /CFQCU, programmes en partenariat avec Poste Immo, avec la Fondazione Archivio del Moderno de Mendrisio, Università della Svizzera Italiana, etc.). Il organise des séminaires, des colloques et des journées d’études de niveau international, anime des réseaux de chercheurs, des groupes de travail, publie régulièrement des ouvrages collectifs et accueille des chercheurs étrangers. Il s’inscrit pleinement dans le projet  d’établissement de l’ENSA-V, conçu pour accompagner le renouvellement de la pédagogie, avec la mise en place de la réforme LMD : structuration du troisième cycle ; adossement renforcé des formations master sur les activités de recherche ; soutien à l’effort de qualification du corps enseignant. Il encadre des doctorants et des étudiants en master. Il pilote, ou co-pilote, trois masters spécialisés en partenariat avec l’Université.

 

Quatre grands axes de recherche :

  • Énergie, climat, environnement

  • Métropolisation et développement territorial

  • Patrimoines et territoires

  • Les espaces et leur sens

 

Deux axes collectifs en co-pilotage :

  • Art, architecture et nature (avec l’équipe Esthétique de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense) 

  • Les architectes et la fonction publique XIXème-XXIème siècles (avec le Groupe d’étude de la ville régulière, énsap-Bordeaux et l’Ipraus, énsa-Paris-Belleville) 

 

Site du LéaV