énsa-v
agenda
< <

octobre 2017

> >

L

M

M

J

V

S

D

            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          


recherche

> Trier par thème

études

école

exposition

rencontres autour d'un livre

concours

portes ouvertes

documentation

recherche

publications

associations

recrutement

international

conférence

divers

appels d'offre / marchés publics

colloque

travaux

vidéo

mooc

> Trier par lieu

études

Workshop SP12 / artistes invités : Lucy & Jorge Orta

Le workshop "Nuages"(Clouds) s’inscrit dans la continuité des réflexions de L.&J.Orta développées depuis 2005 autour de la thématique de l’eau et du développement durable (projet OrtaWater)

Du 3 au 24 juin 2011

énsa-v - cour Sud

lien : Site de Lucy & Jorge Orta

contact : communication@versailles.archi.fr

PDF : Communiqué de presse

dans le cadre du studio de projet de 1ère année SP12 :
/ artistes invités : Lucy Orta, née en Angleterre en 1966 et Jorge Orta, né en Argentine en 1953, vivant et travaillant à Paris.
/ direction : Luc Régis
/ enseignants : A. Alexopoulos, J. Boutterin, F. Duchêne, M. Pradat, G. Ebersolt, A. Gallego, P. Potié, L. Régis, A. Sà, D. Trottin, G. Wieland.
/ étudiants : toute la promotion de 1ère année.


Le workshop réalisé à l'école nationale supérieure d'architecture de Versailles croise la production d’œuvres et d’installations de grande envergure attachées au projet OrtaWater du couple d'artistes.
Nommé « Nuages », il s’inscrit dans la continuité de leurs réflexions développées depuis 2005 autour de la thématique de l’eau et du développement durable.

Le projet OrtaWater
Commandé par la Fondazione Bevilacqua La Masa à Venise et le Museum Boijmans van Beuningen de Rotterdam, et mené en collaboration avec des institutions universitaires et un musée, le projet OrtaWater implique des étudiants et des artistes dans un processus ouvert à la participation. Il en résulte une série de grandes sculptures et d’installations qui repensent le cycle de purification et de distribution de l'eau. Des tricycles, des mini véhicules, des camionnettes, des récipients et des vêtements sont conçus et adaptés pour le transport de l’eau, tandis que des structures plus complexes faites de bateaux sont équipées de systèmes de filtrage.
A Venise et à Rotterdam, les artistes ont pompé l’eau polluée des canaux pour la purifier à l’aide de sculptures tout aussi poétiques que fonctionnelles. Pour mettre en évidence ce processus de transformation, ils ont convié le public à boire l’eau du canal purifiée. Les sculptures prototypes incitent à réfléchir à de nouvelles alternatives pour préserver cette ressource vitale que constitue l’eau.

Le workshop de l'énsa-v
Le workshop invitera à réfléchir sur la rareté et la mise en péril de l'eau mais aussi sur l’inégalité de son partage et l’injustice que dessine sa privatisation.
Le projet prend en compte le développement durable. Dans l’océan, les scientifiques ont découvert en 1950 une île flottante de la taille de l’état du Texas composée de 3,5 millions de tonnes de déchets plastiques rejetés par l'homme. Brosses à dents, capsules, sacs et bouteilles en plastiques… empoisonnent la mer et les animaux marins. Ce nuage ne cesse de grandir et vogue à travers les océans à la manière d’un gigantesque vortex. Dans l’imaginaire des Orta, cette nébuleuse est en train de se fragmenter à l’instar des morceaux d’icebergs pour se transformer en nuages.
Comment leur donner une nouvelle vie ? Au cours de leurs voyages, L. & J. Orta ont visité de nombreuses communautés de recyclage, notamment au Caire où 60.000 familles coptes zabbaléens vivent sur une montagne de poubelles (Moqattam) afin de trier les matériaux recyclables. Cet exemple invite à penser la mutation des déchets plastiques. Les bouteilles d’eau en plastique utilisées pour le workshop sont susceptibles de constituer autant de briques permettant de réaliser des habitats. Le pari est le suivant : le bois, le carton et le plastique devraient permettre une mutation de l’architecture précaire des bidonvilles en une architecture moderne et poétique.

Lucy et Jorge Orta proposent de fabriquer avec les étudiants et les enseignants de l'énsa-v des "nuages", des sortes de "vortex" constitués de bouteilles d’eau en plastique recouvertes ensuite de feuilles de papier collées, afin de définir les volumes de sculptures-architectures.
Le rendu final du workshop aura lieu le vendredi 24 juin.


Finalisation des nuages
Cette co-création avec les enseignants et les étudiants ne sera pas une simple installation. Elle sera conçue comme une étape dans la production d’œuvres de qualité amenées à voyager dans les prochaines expositions internationales des Orta.
Pour réussir un processus complet de création, avec une production importante et rigoureuse, les architectures de nuages seront minutieusement finalisées en juillet avec l’aide d’étudiants volontaires et l’équipe du studio Orta. Certaines formes seront recouvertes de fibre de verre dans un atelier spécialisé, puis transportées dans un deuxième atelier de peinture pour une finition métallisée.
Le Studio Orta travaillera en simultané dans ses ateliers pour réaliser les œuvres centrales de l’exposition en forme de grand bateau inversé.

Exposition à La Maréchalerie
Ce travail d’atelier collectif autour de sculptures-architectures-objets aboutira à une très grande installation au centre d'art contemporain La Maréchalerie.

Livre-catalogue
Un livre-catalogue coédité avec l’école d’architecture et le centre d’art La Maréchalerie retracera cette expérience.
Sa sortie est prévue pour la rentrée 2011.