énsa-v
énsa-v : l'école
énsa-v
 
L'actualité en bref

Aucune actualité "Ecole" pour le moment...

Une école nationale supérieure

énsa-v

Etablissement public d’enseignement supérieur à caractère administratif, l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Versailles (ENSA-V) est placée sous tutelle du ministère de la Culture et de la Communication (Direction générale des Patrimoines). En France, elle est l’une des vingt écoles publiques qui dispensent un enseignement supérieur de l’architecture et délivrent en cinq ans le diplôme d’Etat d’architecte.
L’ENSA-V est membre associé de la COMUE Université Paris Seine. Dans ce cadre, l’ENSA-V s’est associée à l’Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles (ENSP) et l’Ecole nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy (ENSAPC) pour former un Institut de la Création.
L’objectif principal de l’école est de former des architectes aptes à exercer des pratiques professionnelles diversifiées et prêts à remplir de nouvelles missions pour répondre aux complexités sociologiques, économiques et écologiques du monde qui les entoure.

 

> Dépliant de l'école

 

 

Le plan d'accès et les plans de l'école

énsa-v

Plans d'accès à l'école   Plans de l'école

>> télécharger le plan d’accès de l’école

 

>> télécharger les plans de l’école

 

 

L’école en chiffres

énsa-v

1109 étudiants dont 933 sont en formation initiale, conduisant au diplôme d'État d'architecte (DEA),
469 étudiants en cycle «Licence» dont 151 inscrits en 1ère année en 2015/2016,
426 en cycle «Master» dont 60 effectuant un séjour long à l’étranger,
114 inscrits en HMONP (Habilitation à la maîtrise d'oeuvre en son nom propre)
32 doctorants,
145 titulaires du diplôme d'Etat d'architecte
97 enseignants dont 70% sont praticiens,
60 agents ATOS (administratifs, techniques, ouvriers et de service)


11 500 m² de superficie (Petite écurie = 8000 m², Maréchalerie-Forge = 3500 m²)
1 laboratoire de recherche, 1 centre de documentation,
1 atelier photo, 1 atelier numérique, 1 atelier maquette, 1 salle de découpe laser,
1 pôle informatique (1 salle de libre-service et 3 salles de cours),
1 amphithéâtre de 181 places et 1 auditorium de 250 places,
1 coopérative étudiante, 2 cafétérias dont l’une est gérée par le Crous,
3 ateliers dédiés aux étudiants, ouverts en permanence,
3 espaces d’exposition,
1 centre d’art contemporain,
1 terrain de basket.

 

 

Situation et locaux

énsa-v

Une situation privilégiée

Parmi les six écoles de la région parisienne, l’école nationale supérieure d’architecture de Versailles occupe une situation géographique privilégiée. Placée au cœur de Versailles, face au château, elle est toute proche de la capitale et de ses hauts lieux culturels, mais également proche du tissu urbain périphérique, limite entre l’urbanisation et le monde rural. Cette localisation permet d’ouvrir des champs d’investigation très divers en donnant accès autant à des sites urbains constitués, qu’à des sites en mutation profonde voire encore totalement vierges.

 

Des bâtiments classés Monuments historiques

L’Ecole est située dans les bâtiments classés Monuments historiques de la Petite écurie du Roy et de la Maréchalerie sur le domaine du Château de Versailles. La Petite écurie offre au deuxième étage, un plateau multifonctionnel entre salles de projet, salles de cours, ateliers, salles informatiques et labo photo, amphi et bureaux de l’administration. Au premier étage, sont disposés deux grands ateliers de 350 m², lieux de travail permanents des étudiants, toutes années confondues. Au rez-de-chaussée, le Centre de Documentation et d’Information est aménagé dans une grande nef voûtée.

 

Des locaux rénovés et étendus

Un vaste programme de rénovation et d’extension de l’établissement a été lancé par le ministère de la Culture et de la Communication. L’aménagement de la Maréchalerie et la Forge réalisé en 2005 par les architectes Aldric Beckmann, Françoise N’Thépé, Franck Vialet, a doté l’école d’une grande cafétéria, d’un auditorium de 250 places, de salles de cours et de séminaire, de locaux dédiés à la recherche, d’un espace «modélisation» et d’une grande salle de workshop.


Des travaux de transformation intérieure sont entrepris dans le bâtiment de la Petite écurie depuis 2005. La première phase réalisée par Jacques Moussafir et livrée à la rentrée 2006, portait sur la rénovation des locaux de l’administration et la création d’un Point information dans l’aile sud. La deuxième phase confiée à Antoinette Robain et Claire Guieysse concerne le reste des aménagements (environ 6000 m²). Les travaux de rénovation entrepris dans les salles desservies par l’escalier sud offrent un espace pour les enseignants, trois nouvelles salles de cours et des bureaux pour le master Jardins historiques. En 2008, le centre de documentation a bénéficié d’une extension pour le fond audiovisuel et les cartes et plans puis un terrain de basket a été livré en 2010. L’amphithéâtre de la Petite écurie a été totalement rénové en 2011 ainsi que deux salles de cours.