énsa-v
agenda
< <

mars 2017

> >

L

M

M

J

V

S

D

    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    


recherche

> Trier par thème

études

école

exposition

rencontres autour d'un livre

concours

portes ouvertes

documentation

recherche

publications

associations

recrutement

international

conférence

divers

appels d'offre / marchés publics

colloque

travaux

vidéo

mooc

> Trier par lieu

études

Venir étudier à l'ENSA-V

Présentation de l'école et ses formations

énsa-v

PDF : Faire école

« FAIRE ECOLE »

Un terrain privilégié d’expérimentation…
De par son installation dans les petites écuries du château de Versailles, l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Versailles (ENSA-V) propose à ses mille étudiants un terrain d’expérimentation très privilégié dans le cadre d’un parcours de formation en architecture.
A trente minutes en transport en commun du centre de Paris, l’école offre de grands espaces couverts et à ciel ouvert pour fabriquer, faire et défaire, construire, en bois, en brique, en sable, en papier, en carton,…
Ainsi, dès la première année, une promotion entière, soit 150 étudiants, est invitée à concevoir et à réaliser un petit abri en carton. Le meilleur projet défend les couleurs de l’ENSA-V dans un concours international organisé par la prestigieuse Université de Tongji à Shanghai, début juin.
Le développement du numérique induit aussi paradoxalement un retour à la matière : les étudiants de l’ENSA-V apprennent à utiliser les outils de conception en 3D puis fabriquent des formes bien réelles dont ils vérifient les qualités structurelles, architecturales et urbaines.

Une école très ouverte sur le monde…
Marquée en son sein par une grande diversité - diversité de formation et de profil de ses enseignants, d’origine de ses étudiants (toutes les filières du Bac sont les bienvenues !) - l’ENSA-V fait de la rencontre avec d’autres cultures, d’autres modes de vivre, d’habiter, de construire, un passage quasiment obligé pour chacun de ses étudiants : avec plus de la moitié de ses étudiants de M1 qui partent en mobilité pour un semestre ou un an à l’étranger dans des écoles partenaires, en mettant en place des bourses de mobilité pour aider financièrement ses étudiants de Master à participer à l’un des dix « workshops internationaux » proposés chaque année à Bangkok, Rio de Janeiro, Kyoto, Shanghai, Naplouse, Ispahan, Rome, Milan, Delft, Casablanca, Dakar,...

Diversité des pédagogies et des approches
Les études d’architecture sont, dans leur conception même, marquées par une très grande pluridisciplinarité. Des enseignants relevant de sept champs disciplinaires ( projet architectural et urbain, histoire de l’architecture et de la ville, sciences et techniques pour l’architecture, expression plastique, histoire et théorie de l’art, représentation de l’architecture, sciences humaines et sociales, ville et territoire) et de formations intellectuelles très complémentaires, échangent et conçoivent ensemble des modules de formation. Depuis toujours, ils trouvent à l’ENSA-V un espace de liberté pour s’exprimer.
Les instances qui discutent et décident des pédagogies qui se déploient dans l’école privilégient la diversité des approches et des regards.
Il appartient, en effet, à chaque futur architecte de construire sa propre culture de projet à partir de tous les matériaux qui sont mis à sa disposition pendant son cursus en architecture.

Parcours imposé en licence, master à la carte
La licence est à la fois le temps de l’acquisition d’une culture architecturale large et des processus de conception. L’étudiant en licence doit ainsi valider successivement six projets longs qui le conduisent à concevoir dans différents contextes, à différentes échelles, pour répondre à des usages d’une complexité grandissante. Pendant ce parcours « imposé », il rencontre un grand nombre d’enseignants qui développent des approches et des sensibilités différentes et complémentaires.
A l’inverse en master, les étudiants de 4ème et 5ème années réunis pour le projet architectural et urbain, élisent trois projets parmi une vingtaine de propositions dont beaucoup se situent à l’étranger. Cette fois, c’est l’étudiant qui choisit son enseignant et son sujet par affinité. L’étudiant de master rejoint également un groupe de mémoire en fonction de son goût pour telle ou telle discipline. Cela donne lieu à des productions d’une grande richesse qui relèvent des arts visuels ou plastiques (photo, vidéo, sculpture,…), qui abordent des questions structurelles complexes, ou qui s’épanouissent dans des formes plus académiques (mémoires écrits).
Enfin, à Versailles, le choix du sujet de projet de fin d’étude (PFE), qui permet d’obtenir le diplôme d’Etat d’architecte, est à la totale discrétion de l’étudiant !

Des formations en prise avec les enjeux sociétaux
La métropolisation, l’urbanisation à l’échelle planétaire, l’évolution des modes de production, de travail, d’habiter, la raréfaction des ressources naturelles et la lutte contre le réchauffement climatique, l’afflux de nouvelles populations et la nécessité de loger tout le monde dans des conditions dignes,… tous les sujets de société sont discutés. Les enseignements développés à
l’ENSA-V visent à former des architectes capables d’apporter des réponses nouvelles et créatives à ces problématiques, des acteurs conscients du rôle qu’ils devront jouer pour améliorer notre cadre de vie.

Venez à l’école « comme vous êtes », avec vos idées et vos ambitions personnelles que vous pourrez épanouir et confronter. Vous serez accompagné tout au long de votre parcours par une équipe d’enseignants exigeants, passionnés et à votre écoute.

Venir étudier à l'ENSA-V

Projet de 1ère année