énsa-v
agenda
< <

octobre 2017

> >

L

M

M

J

V

S

D

            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          


recherche

> Trier par thème

études

école

exposition

rencontres autour d'un livre

concours

portes ouvertes

documentation

recherche

publications

associations

recrutement

international

conférence

divers

appels d'offre / marchés publics

colloque

travaux

vidéo

mooc

> Trier par lieu

conférence

Journée d'études / La subjectivation - regards croisés

Participation de Jérôme Boutterin, artiste, enseignant à l'ENSA-V / Laboratoire sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie, université Paris 8

Jeudi 11 décembre 2014 à partir de 10h

Université Paris 8

PDF : Programme

La subjectivation — regards croisés
Journée d’études
Jeudi 11 décembre 2014
Laboratoire sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie
Université Paris 8

Matinée 10h-13h
// Monique David-Ménard, Philosophe et Psychanalyste, Université Paris 7 : « L’effet sujet » dans la cure analytique, ses conditions et son paradoxe
// Howard Caygill, Philosophe, Kingston University, Londres : Chance and subjectivation, Kafka’s Zurau Aphorisms
// Heinz-Norbert Jocks, Auteur, curateur, co-éditeur de la revue Kunstforum international,
Düsseldorf : Subjectivité et subjectivation

Après-midi 15h-18h
// Marc Abélès, Anthropologue, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales : L’artiste, l’anthropologue et la question du sujet. Ethnographie d’un lieu d’art contemporain, le 798 à Pékin

// Jérôme Boutterin, Artiste, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles : Parlez-lui de moi
// Frédéric Rambeau, Philosophe, Université Paris 8 : Le point de vue de la chose


Comment devenir sujet après la « mort du sujet » ? Comment ce qui n’est pas pourrait-il être soi ? Ainsi se formule l’enjeu paradoxal de cette notion de « subjectivation ». C’est en accordant à ce qui était regardé comme seulement superficiel — les paroles, les discours, les désirs ou les
imaginations — l’importance de ce qui est le plus grave et le plus matériel, que les théories de la subjectivation (chez Foucault, Lacan ou encore Deleuze et Guattari) ont ouvert la possibilité d’un nouveau discours positif sur le sujet, après les analyses structuralistes qui tenaient à son propos un discours essentiellement négatif. Est-ce pourquoi, dans la multiplication des discours actuels à
son propos, dans la diversité des enjeux et des questions qui se croisent à son endroit, son contenu concret demeure, en vérité, quelque chose d’assez indéfini et d’indécis ? Plus elle est surinvestie, et plus elle apparaît comme la tâche aveugle des savoirs qui la valorisent. Ces rencontres, qui visent à croiser différentes lignes de questionnement, invitent à prendre en compte ce matériau disparate, sans effacer son hétérogénéité sous l’unité d’une problématique qui transcenderait la diversité des approches. Car le procès du sujet n’ouvre aux processus de
subjectivation que si la rupture avec la question de l’origine devient positivement une pratique de la transversalité.


Lieu : Université Paris 8
Amphi B106 (bâtiment B)
2 rue de la Liberté, 93 526 Saint-Denis Cedex
Métro Ligne 13 (Saint-Denis Université)

Journée d’études organisée par Frédéric Rambeau (frederic.rambeau@univ-paris8.fr)

Journée d'études / La subjectivation - regards croisés