énsa-v
agenda
< <

octobre 2017

> >

L

M

M

J

V

S

D

            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          


recherche

> Trier par thème

études

école

exposition

rencontres autour d'un livre

concours

portes ouvertes

documentation

recherche

publications

associations

recrutement

international

conférence

divers

appels d'offre / marchés publics

colloque

travaux

vidéo

mooc

> Trier par lieu

recherche

Soutenance de thèse de Florence Lipsky

« Le campus comme territoire spécifique et milieu de vie au 21ème siècle. Etudes de cas japonais(19-20e siècle) »
Madame Florence Lipsky a obtenu sa thèse de doctorat avec la mention : "Très honorable avec les félicitations du jury" à l'unanimité

Mardi 23 septembre 2014 à 9h30

énsa-v - salle des conseils

PDF : Avis de soutenance

L'UNIVERSITÉ DE VERSAILLES SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES UVSQ-SFED
L’ECOLE DOCTORALE CULTURES, REGULATIONS, INSTITUTIONS ET TERRITOIRES – CRIT
ET LE LABORATOIRE DE L'ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D'ARCHITECTURE DE VERSAILLES – LEAV

PRESENTENT

L’AVIS DE SOUTENANCE de Madame LIPSKY Florence
Autorisée à présenter ses travaux en vue de l’obtention du Doctorat de l'Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines en : ARCHITECTURE
« Le campus comme territoire spécifique et milieu de vie au 21ème siècle. Etudes de cas japonais
(19-20e siècle) »

LE MARDI 23 SEPTEMBRE 2014 A 9H30

à

L’ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D’ARCHITECTURE DE VERSAILLES
5 AVENUE DE SCEAUX, SALLE DES CONSEILS, 78000 VERSAILLES

Membres du jury :
Benoit JACQUET, Professeur, à l’Université de Kyoto et Directeur de l’Ecole Française d’Extrême-Orient (EFEO), Kyoto - Japon – Rapporteur
Pierre VELTZ, Professeur Emérite, à l’Ecole des Ponts Paris Tech, Etablissement Public Paris-Saclay, Orsay – Rapporteur
Jean CASTEX, Professeur émérite, à l’Ecole d’Architecture de Versailles – Directeur de thèse
Christophe GIROT, Professeur, à l’ETH Zurich Institute of Landscape Architecture NSL Department of Architecture – Zurich - Examinateur
Antoine PICON, Professeur des Universités, à l’Université d’Harvard, Etats-Unis – Examinateur


Résumé :
Dans le champ de l’architecture et de l’étude des formes urbaines, ce travail aborde le campus comme un espace différent des autres, à travers le concept « d’hétérotopie » de Foucault. Suivant les principes qui le définissent, le campus américain fait référence pour mettre en évidence les thèmes majeurs : l’engagement de la communauté, les limites entre le campus et son environnement, le rôle de la nature dans la vie universitaire. La réflexion, nourrie d’expériences personnelles et de plusieurs années de pratique professionnelle en France, émet l’hypothèse que vivre sur un campus est une expérience spatiale qui contribue à l’éducation de l’individu et qu’en conséquence, elle doit être appréhendée à l’échelle de l’homme. La recherche développe une vision de la conception de l’espace universitaire au XXIe siècle fondée sur la notion de milieu(x) et à partir de la dynamique du territoire. L’analyse de cas de campus japonais est support de cette réflexion. L’histoire est l’outil privilégié pour comprendre la formation des lieux à l’époque Heian(794-1185), Meiji(1868-1912), Heisei (1989-).

Abstract :
Within the field of Architecture and Environmental Design, and by applying Foucault’s “heterotopia” concept, this work examines the campus as a space that is different from other spaces. According to its defining principles, the American campus is a reference for highlighting major themes: community engagement, questions of Town and Gown, and nature’s role in university life. This reflection, nourished by personal experiences and many years of professional practice in France, leads to the hypothesis that living on a campus is a spatial experience that
contributes to an individual’s education, and therefore, must be fully understood on a human scale. The research develops a vision of university space design in the 21st century, based on the notion of environmental surroundings and beginning with territorial dynamics. An analysis of the Japanese campus helps support this reflection. History serves as a privileged tool for understanding how places were shaped at the time of Heian (794-1185), Meiji (1868-1912), and Heisei (1989-).

Soutenance de thèse de Florence Lipsky