énsa-v
agenda
< <

décembre 2017

> >

L

M

M

J

V

S

D

        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31


recherche

> Trier par thème

études

école

exposition

rencontres autour d'un livre

concours

portes ouvertes

documentation

recherche

publications

associations

recrutement

international

conférence

divers

appels d'offre / marchés publics

colloque

travaux

vidéo

mooc

> Trier par lieu

débats

Débat Manèges III : Esthétique et éthique de l’environnement

Avec Elise Morin, artiste plasticienne et Fabrice Flipo, ingénieur et philosophe. Modération : Nathalie Blanc, chercheuse

Jeudi 28 novembre 2013 à 19h

centre d´art

lien : Pour être tenu informé de la programmation du centre d'art, inscrivez-vous à la newsletter...

contact : lamarechalerie@versailles.archi.fr

PDF : Programme des Débats Manèges

A 19h à l'auditorium de l'énsa-v. Entrée libre.

Que signifie protéger l’environnement, sur les plans éthique et esthétique ? Au nom de quoi agissons-nous ? Quelle place ont les tensions esthétiques, dans la formulation d’une obligation à l’égard des environnements naturels et construits ?

Ces questionnements obligent, premièrement, à interroger l’autonomie du champ de l’esthétique, vécue aussi comme une force critique, voire une promesse de liberté au regard des volontés de contrôle et de normativité sociale.

Ces interrogations nous conduisent, deuxièmement, à vouloir comprendre les rapports d'une éthique environnementale et de soins donnés aux éléments de notre environnement au nom de leur beauté, ou du plaisir qu’on peut avoir à les pratiquer, de loin, par le biais des médias, ou de près, dans la proximité et la familiarité, manifestant le souci d’une vie persévérante.

S’inspirant donc d’une éthique du « care » et d’une éthique environnementale, ce débat concerne les prémisses d’une éthique et d’une esthétique des interdépendances, des solidarités qui valorisent la reconnaissance d’une co-appartenance des êtres vivants, notamment géographique. Il s’agit de mettre en valeur les relations avec les environnements naturels et construits qui participent des éléments d’une co-habitation et d’une co-adaptation réussie. Une telle réflexion s’appuie notamment sur une vision écosystémique de l’environnement. Cette éthique en situation fait sienne la reconnaissance de soi et des autres dans et par l’environnement. Les êtres humains cohabitent et se co-construisent avec les éléments de leur environnement qu’ils qualifient à ce titre et qui les qualifient en retour. Cette dynamique de cohabitation engage les individus dans des situations, les obligent même à des réponses « vives » empathiques. En ce sens, quelle importance ont les formes paysagères, narratives, ambiantales ? Notre hypothèse est qu’il s’agit de donner forme à l’environnement, de le mettre en adéquation avec une sensibilité et de représenter l’environnement concerné par ces valeurs. La formule pourrait être alors : « prends en considération les attachements », reconnaissant ainsi les continuités du « vivant » présentes dans le temps et dans l’espace, comme des principes nécessaires et préalables à l’énonciation d’une justice.

---
Fabrice Flipo, ingénieur et philosophe
Ingénieur et maître de conférences HDR en philosophie, il enseigne à Télécom et Management SudParis, une école du groupe Mines-Télécom. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et membre du comité de rédaction des revues Mouvements, Natures Sciences Sociétés et La Revue du Mauss.

Elise Morin, artiste plasticienne
Ses installations et vidéos sont empreintes de références aux différentes mutations des paysages contemporains. Le rapport au lieu et le mode de production sont des composantes intrinsèques de son travail qui engage une réflexion sur le rapport qu’entretient la création au bien commun et sur le rôle de l’esthétique dans la compréhension et la valorisation des pratiques et des espaces.

Modération : Nathalie Blanc, chercheuse
Directrice de recherche au CNRS, ses recherches portent sur la nature en ville et de l’esthétique environnementale. Elle a notamment dirigé entre 1999 et 2003, un programme sur la nature et le paysage en ville intitulé Des paysages pour vivre la ville de demain. Depuis 2011 elle est déléguée au projet européen Investigating cultural sustainability.


---
Débat Manèges suivant :
Jeudi 12 décembre 2013 : Plasticité des formes de vie et de création

Débat Manèges III : Esthétique et éthique de l’environnement

Elise Morin, Waste Landscape, le 104, Paris, 2011.