énsa-v
agenda
< <

octobre 2017

> >

L

M

M

J

V

S

D

            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          


recherche

> Trier par thème

études

école

exposition

rencontres autour d'un livre

concours

portes ouvertes

documentation

recherche

publications

associations

recrutement

international

conférence

divers

appels d'offre / marchés publics

colloque

travaux

vidéo

mooc

> Trier par lieu

débats

Débat Manèges II : Le partage du sensible urbain

Avec Léo et Gabe des Jardiniers Guérilléros, et Sandrine Baudry, anthropologue. Modération : Emeline Eudes, théoricienne de l’art

Jeudi 14 novembre 2013 à 19h

centre d´art

lien : Pour être tenu informé de la programmation du centre d'art, inscrivez-vous à la newsletter...

contact : lamarechalerie@versailles.archi.fr

PDF : Programme des Débats Manèges

A 19h à l'auditorium de l'énsa-v. Entrée libre.

Comment vit-on la ville ?
Quelles sont les occasions, dans le quotidien urbain, de faire l’expérience d’un environnement qui stimule nos sens, et par conséquent notre imagination, nos envies et nos désirs ? Quelle place réserve-t-on à un vécu sensible de l’urbanité, qui ne soit pas l’expression d’un stress ou d’une agression, mais plutôt l’occasion d’une invention partagée de l’espace et des cultures qui s’y pratiquent ?

En observant diverses pratiques de jardinage qui ont émergé depuis les années 1970 dans les grands centres urbains, nous souhaitons questionner la relation des habitants à la nature, et ce que cette relation révèle du vivre en commun. En effet, si les jardins partagés et autres jardins communautaires semblent généralement plébiscités, ils n’en restent pas moins des outils de valorisation du foncier, souvent conçus comme réversibles, et occupent parfois des espaces convoités par d’autres groupes pour d’autres usages. Les guérillas jardinières, elles, proposent de cultiver l’espace public à même le trottoir, en expérimentant techniques, formes et associations entre lieux et espèces végétales. S’ouvrent alors des négociations au cas par cas entre les différents usagers et les responsables de l’espace public.

Le statut de la nature en ville repose ainsi la question des rapports entre les humains eux-mêmes. Le milieu urbain s’envisage alors comme un enjeu du vivre en commun, où les pratiques esthétiques se façonnent dans un dialogue permanent qui bouge les frontières de la normativité urbanistique, posant au centre la capacité des habitants à fabriquer la ville.


---
Gabe, les Jardiniers Guérilléros
Jardinier, ingénieur paysagiste de l'ENSNP de Blois, co-créateur du collectif Guérilla Gardening France et du collectif Pied à Terre. Les Jardiniers Guérilleros identifient les espaces publics, les espaces d’incertitude ou de vides programmés pour les investir de manière sauvage.

Léo, les Jardiniers Guérilléros

Jardinier de la Guérilla Gardening, agriculteur urbain, installateur, et muraillé. Quand Jardiner la ville devient un acte militant, un moyen de faire prendre conscience des enjeux agro-écologiques.

Sandrine Baudry, anthropologue

Sandrine Baudry est post-doctorante à l'INRA. Après un doctorat en Études Américaines sur les community gardens de New York, soutenu en 2010, elle s'est intéressée à la végétalisation de la voie publique par les habitants à Paris et New York. Son approche repose sur les notions de droit à la ville, et de justice spatiale et environnementale.






Modération : Emeline Eudes, théoricienne de l’art
Chercheur en esthétique environnementale, associée au LADYSS-CNRS (Laboratoire dynamiques sociales et recomposition des espaces). Rédactrice en chef de la revue ARTnord.


---
Débats Manèges suivants :
Jeudi 28 novembre 2013 : Esthétique et éthique de l’environnement
Jeudi 12 décembre 2013 : Plasticité des formes de vie et de création

Débat Manèges II : Le partage du sensible urbain

Tag vert, Guerilla Gardening, Bordeaux, 2013.