énsa-v
agenda
< <

octobre 2017

> >

L

M

M

J

V

S

D

            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          


recherche

> Trier par thème

études

école

exposition

rencontres autour d'un livre

concours

portes ouvertes

documentation

recherche

publications

associations

recrutement

international

conférence

divers

appels d'offre / marchés publics

colloque

travaux

vidéo

mooc

> Trier par lieu

études

Workshop SP12, invités : Fernando et Humberto Campana

"Abris, cabanes, fabriques : architectures non standard" - Le 24 juin au soir, la scénographie finale comprend une mise en lumière et une intervention d’un groupe d’improvisation musical dirigé par Francis Vidil, professeur au conservatoire de la ville de Versailles.

Du 3 au 24 juin, Rendu final le 24 juin à partir de 22h30

énsa-v - cour sud

Workshop : "Abris, cabanes, fabriques : architectures non standard" du 3 au 24 juin
Invités : Fernando et Humberto Campana

Enseignants : Luc Régis (coordinateur), Andrea Alexopoulos, Stéphane Berthier, Gilles Coudert, Michel Denes, Gilles Ebersolt, Jean-Christophe Masson, Célio Paillard, Yves Roujon, David Trottin, Alexandra Sa, Gillermo Wieland.

Etudiants : promotion de 1ere année (170 inscrits)

Abris, cabanes, fabriques : architectures non standard
Abris sous un arbre destinés à protéger contre la pluie, contre le soleil, contre les regards indiscrets, abris destinés aux victimes de désastres ou aux sans abris, enveloppes protectrices contre les activités dangereuses, gites, refuges, tentes, cabanes construites par les enfants, cabanes de berger, de bûcheron, de pêcheur, cabanes à outils, cabanes de branchages, de bambou, en planches, en terre battue, couvertes de chaume, baraques féeriques installées le temps d’une fête et construites légèrement, enlevées aussitôt qu’élevées, fabriques de jardin d'inspiration romantique, grotesque, orientale, imaginaire ou romanesque : si la culture architecturale du XXe siècle avait pour slogan le confort pour tous, elle se pose de manière plus singulière aujourd’hui. A la profession de foi du rationalisme se substitue aujourd’hui l’urgence, le ludique, le spirituel, le sensuel. Les architectures non standard relèvent de logiques propres à autant d’histoires singulières. Les concepts abstraits d’espace et de temps sont substitués par les lieux et l’expérimentation.

A l’instar des travaux d’artistes ou d’architectes suggérant un usage alternatif de l’espace, des matériaux économiques ou recyclables serviront à construire un dispositif ayant la forme d’un habitacle rudimentaire ou éphémère. Le détournement et les assemblages inédits, les réactions en chaîne sont ici considérés comme une procédure d’invention. Le but est de forger, sur une base intuitive et manuelle, une attitude ouverte au potentiel plastique et spatial découlant de l’usage de matériaux et de techniques constructives inattendus.

Fernando et Humberto Campana
Après les architectures gonflables de Hans Walter Muller en 2007 et les 7000 cagettes de marché servant à une installation géante dirigée par Tadashi Kawamata en 2008, pour l’édition 2009 de ce studio les designers brésiliens Fernando et Humberto Campana proposent de travailler les transparences et les structures légères.
Le travail s’effectue à l’aide d’environ 20000 bouteilles en plastique. A partir de ces objets, ils ont imaginé une allusion poétique à la Galerie des Glaces du château de Versailles. L’intention est d’obtenir des formes hybridées à partir de déchets plastiques de tailles, de couleurs et de niveaux de transparence différents. Sur la base d’un exercice d’improvisation formelle, les emballages recyclés et assemblés par différents procédés permettent de bâtir une grande structure baroque. A la manière d’une installation, mais aussi d’un grand salon à ciel ouvert, dix lustres habitacles suspendus à six mètres de haut viennent occuper, derrière la cour d’honneur qui fait face au château de Versailles, l’espace de la cour Sud de l’Ecole.

Le 24 juin au soir, la scénographie finale comprend une mise en lumière et une intervention d’un groupe d’improvisation musical dirigé par Francis Vidil, professeur au conservatoire de la ville de Versailles.


Workshop SP12, invités : Fernando et Humberto Campana

Workshop "l'espace plastique", © F.&H. Campana