énsa-v
agenda
< <

décembre 2017

> >

L

M

M

J

V

S

D

        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31


recherche

> Trier par thème

études

école

exposition

rencontres autour d'un livre

concours

portes ouvertes

documentation

recherche

publications

associations

recrutement

international

conférence

divers

appels d'offre / marchés publics

colloque

travaux

vidéo

mooc

> Trier par lieu

publications

Sortie du n°14 de la revue eaV

La revue annuelle eaV (enseignement - architecture - ville), bilingue français/anglais, a pour objectif de diffuser des points de vue, des études, des recherches, des conférences liées à l'enseignement et à la recherche.

énsa-v

contact : bc@versailles.archi.fr

Editorial - Anne-Marie Châtelet et Michel Denès
La couverture l’annonce et les ouvertures le confirment à travers les photos de Loren Leport, ce numéro est en partie dédié à ces in-folio de format carré, raisin ou jésus, aux reliures ou demi-reliures de cuir et de toile, imprimés sur des papiers de grains variés, jetés aux oubliettes : Les Édifices de la Rome moderne, L’Architecture toscane, Les plus excellents bastiments de France, le Recueil et parallèle des édifices de tout genre… Hérités des anciens ateliers de l’Ecole des beaux-arts, en particulier de celui de Gromort et d’Arretche, ils y ont été des documents de travail. Ils sont passés de main en main, ont été mille fois feuilletés, ont inspiré un « parti », ont été calqués pour un détail. Ils ont été usés et en portent les traces. Leur toile est défraîchie, leur dos frotté, leurs coiffes et leurs coins choqués, mais ils recèlent de magnifiques gravures, des textes difficiles d’accès… des pages de la culture architecturale de l’Ecole des beaux-arts qui dorment aujourd’hui dans les réserves de notre bibliothèque. Nous savons gré à Béatrice Gaillard et à Jörn Garleff d’être partis à la recherche de leurs origines. Ils livrent ici un début d’enquête accompagné de leur recensement réalisé avec Shahram Hosseinabadi. Pour l’occasion, la section « Document » accueille donc ce catalogue de conquêtes à soigner : Madamina, il catalogo è questo… Osservate, leggete con me.

A l’exception de Vincent Jacques qui propose une réflexion sur « l’habiter » chez Jacques Deleuze, l’ensemble des auteurs s’intéressent à l’histoire et plusieurs se penchent sur sa fabrication, découvrant leur atelier, leurs outils et leurs procédés. Qui parle d’architecture et de formes urbaines manie une large gamme d’instruments allant au-delà des textes. Il utilise des dessins et l’édifice lui-même, se faisant à l’occasion archéologue, iconographe… Elsa Ricaud explique comment elle a associé le relevé du bâti, l’auscultation des maçonneries et l’analyse critique des archives pour reconstituer un moment de l’histoire architecturale de l’abbaye de Royaumont. Hélène Noizet décrit la mise en place d’un système d’information géographique historique de la ville de Paris basé sur le célèbre cadastre par îlots, dressé au début du XIXe siècle par Philibert Vasserot.

D’autres mettent en cause les formes habituelles du récit et la validité d’interprétations communément admises. Ni interview des architectes, ni ouvrage collectif, que peut écrire l’auteur d’une monographie d’architectes, interroge Sylvain Malfroy, choisi par l’agence Bétrix & Consolascio pour brosser le portrait de son activité. Georges Farhat conteste la vision actuelle des parcs et jardins classiques démontrant qu’à l’inverse de que l’on s’imagine, c’est le processus de constitution du domaine qui en gouverne la forme.

Certains, enfin, abordent des pans méconnus de l’histoire de l’architecture du XXe siècle. Wolfgang Voigt évoque l’association de Mario Ridolfi et Wolfgang Frankl par laquelle la passion de l’architecture vernaculaire et le souci des détails qui caractérisaient la traditionaliste Ecole de Stuttgart dans les années trente, ont été revivifiés dans l’air de l’Italie des années cinquante. Yongyi Lu et Feng Chen exposent l’œuvre de trois architectes cosmopolites, Alexandre Léonard, Paul Veysseyre et A. Kruze, partis en Chine aux lendemains de la Première Guerre mondiale et devenus d’actifs bâtisseurs de la Concession française de Shanghai.

La cohérence de ce numéro doit à l’abondance des articles que nous avons reçus et aux choix du Comité de lecture. Nous remercions chaleureusement François Loyer et Pierre von Meiss d’y avoir longtemps participé ainsi que Richard Scoffier, architecte enseignant à l’Ecole d’architecture de Versailles et Sylvain Malfroy, iconographe du Dictionnaire historique de la Suisse d’avoir accepté d’en faire désormais partie. Nos dernières pensées vont à Marie-Françoise Reuillon, qui assurait le secrétariat de la revue, décédée en février 2008.


Directeur de publication : Nicolas Michelin
Chargés d'édition : Anne-Marie Châtelet, Michel Denès


Le bon de commande de la revue eaV est disponible dans la boîte à téléchargement de la rubrique PUBLICATIONS.

Pour tout renseignement :
Service du budget et de la comptabilité
e-mail : bc@versailles.archi.fr



Sortie du n°14 de la revue eaV

Revue eaV n°14