énsa-v
agenda
< <

octobre 2019

> >

L

M

M

J

V

S

D

  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      


recherche

> Trier par thème

études

école

exposition

rencontres autour d'un livre

concours

portes ouvertes

documentation

recherche

publications

associations

recrutement

international

conférence

divers

appels d'offre / marchés publics

colloque

travaux

vidéo

mooc

> Trier par lieu

école

A vos agendas ! Biennale d'architecture et de paysage d'Ile-de-France : AUGURES à l'ENSA-V

Djamel Klouche, architecte, urbaniste et enseignant, présente "Augures, laboratoire des nouvelles pratiques architecturales" Cliquez ici pour écouter Radio Bap!, la radio de la biennale à l'ENSA-V

4 mai au 13 juillet 2019

énsa-v

lien : Programme de la Bap!

PDF : Communiqué de presse Augures

Rencontre avec le commissaire Djamel Klouche, architecte, urbaniste et enseignant

Le parcours, intitulé « Augures », se déroule dans un lieu historique d’exception, la Petite Écurie du château de Versailles. Ce cadre où vous avez été invité à réfléchir aux défis urbains du XXIe siècle vous semble-t-il plutôt intimidant ou inspirant ?

Inspirant, bien sûr, et même stimulant ! D’ailleurs la Petite Écurie, chargée d’histoire, est déjà tournée vers l’avenir puisqu’elle abrite l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles qui forme les bâtisseurs de demain. Le parcours de l’exposition est justement une promenade entre passé, présent et futur. L’entrée de la biennale se fait par la cour de La Maréchalerie où intervient un artiste architecte, puis elle conduit à la gypsothèque où se cache un trésor : les immenses moulages de chef d’œuvres antiques que le musée du Louvre conserve ici en réserve. L’idée est de chahuter gentiment ce lieu très fort pour faire y faire surgir, à travers un dispositif léger de son et d’images numériques, un dialogue. Ces « palabres » avec des architectes, des philosophes, des géographes et bien d’autres doivent éclairer les défis qui nous attendent. Après la gypsothèque, on se dirige vers la majestueuse nef transformée, le temps de l’exposition, en Agora. Là, vingt équipes d’architectes venues de France et du monde entier font le point sur leurs recherches à partir de projets concrets. D’autres proposent des ateliers immersifs. Dans les cours intérieures, architectes et urbanistes présentent ensuite, à l’aide de plans ou de maquettes, leur vision de l’Île-de-France de demain. On trouve enfin dans quatre pavillons conçus pour l’occasion une librairie, un café d’été, une classe d’été et la Petite école d’architecture pour les enfants.


« Augures, laboratoire des nouvelles pratiques architecturales », le titre est ambitieux. Quel sens entendez-vous donner à cette manifestation ? « Que va-t-il se passer ? Qu’est-ce que les défis de notre époque augurent de bon ou de mauvais ? »

Voilà les questions que nous nous posons tous. Ce « laboratoire » entend donner des clefs pour aider chacun – professionnel ou néophyte - à chercher des réponses à ces questions. La notion d’augure peut être positive ou négative car il ne faudrait pas, au nom d’un optimisme de rigueur, s’interdire de réfléchir aussi aux mauvaises nouvelles. J’aime ce mot « Augures » ; il exprime bien l’idée que des tas de choses sont en train de se passer mais qu’elles restent encore invisibles ou nébuleuses, presque à l’état gazeux. Cette exposition doit aider à les révéler, à leur donner plus de consistance, un peu comme dans La Conférence des oiseaux, ce merveilleux livre du poète persan Farîd al-Dîn Attâr où les oiseaux, pleins d’hésitations et d’incertitude sur l’avenir, se réunissent pour rechercher ensemble leur vérité.


................................................................................................
Avec le soutien de
BNP PARIBAS IMMOBILIER
NEXITY
ICADE
NACARAT
iGUZZINi
PARIS-SACLAY
217 AIR
GRAND PARIS AMÉNAGEMENT
SOGELYM DIXENCE


A vos agendas ! Biennale d'architecture et de paysage d'Ile-de-France : AUGURES à l'ENSA-V

Piovenefabi